Equipe LE PANSE

Myasthenia Gravis: étiologie, physiopathologie & approches thérapeutiques

La myasthénie fait partie des maladies auto-immunes qui touchent plus de 5% de la population. Il s’agit de maladies multifactorielles qui mettent en jeu un terrain génétique et hormonal prédisposant, des anomalies du système immunitaire, et qui sont déclenchées par des facteurs encore non-identifiés. La myasthénie est due à des auto-anticorps dirigés contre des composants de la jonction neuromusculaire, principalement le récepteur de l’acétylcholine (RACh, 85% des cas) mais parfois aussi le récepteur tyrosine-kinase spécifique du muscle (MuSK) ou la protéine LRP4 interagissant avec l’agrine. Ces auto-anticorps diminuent l’efficacité de la transmission neuromusculaire et entrainent une fatigabilité anormale des muscles.

Le thymus est très probablement le site d’initiation de la myasthénie avec anticorps anti-RACh. En effet des anomalies histologiques du thymus sont très fréquentes : 50-60% des patients présentent une hyperplasie folliculaire avec centres germinatifs et 10-15% une tumeur du thymus. La thymectomie est l’un des traitements proposés à ces patients.

Les travaux de recherche développés par l’équipe ont pour objectifs de comprendre les mécanismes étiologiques et physiopathologiques impliqués dans la myasthénie, et de proposer de nouvelles thérapies. Plus spécifiquement, nos objectifs sont de :

  • Elucider les mécanismes étiologiques impliqués dans l’auto-immunité en analysant l’impact des hormones sexuelles et des perturbateurs endocriniens dans les processus de tolérance centrale.
  • Comprendre les mécanismes cellulaires et moléculaires à l’origine de l’inflammation et du remodelage thymique observé chez les patients.
  • Étudier les défauts immuno-régulateurs dans la myasthénie en étudiant le phénotype fonctionnel des cellules périphériques et thymiques par la cytométrie de masse (CyTOF).
  • Développer de nouvelles approches thérapeutiques. Dans ce contexte, nous étudions le potentiel immuno-modulateur et thérapeutique des cellules souches mésenchymateuses, et le potentiel de molécules interférant avec les voies inflammatoires.
  • Rechercher des biomarqueurs dans le sérum des patients pour suivre l’évolution de la maladie et la réponse aux divers traitements.

Equipe Le Panse au complet
Rozen Le Panse

Contacts :

Rozen Le Panse

NomPositionEmailORCID



213 documents

  • R. Le Panse, V. Mitev, Louis L. Houdebine, B. Coulomb. Protein kinase C-independent activation of mitogen-activated protein kinase by epidermal growth factor in skin fibroblasts. European Journal of Pharmacology, 1996, 307, pp.339-345. ⟨hal-02688152⟩
  • J Vilquin, E Wagner, I Kinoshita, R Roy, J Tremblay. Successful histocompatible myoblast transplantation in dystrophin-deficient mdx mouse despite the production of antibodies against dystrophin.. Journal of Cell Biology, 1995, 131 (4), pp.975-988. ⟨10.1083/jcb.131.4.975⟩. ⟨hal-03824128⟩
  • J.T. Vilquin, I. Kinoshita, R. Roy, J.P. Tremblay. Cyclophosphamide immunosuppression does not permit successful myoblast allotransplantation in mouse. Neuromuscular Disorders, 1995, 5 (6), pp.511-517. ⟨10.1016/0960-8966(95)00011-b⟩. ⟨hal-03824453⟩
  • Jean-Thomas Vilquin, Benoît Guérette, Ikuo Kinoshita, Brigitte Roy, Marlyne Goulet, et al.. FK506 Immunosuppression to Control the Immune Reactions Triggered by First-Generation Adenovirus-Mediated Gene Transfer. Human Gene Therapy, 1995, 6 (11), pp.1391-1401. ⟨10.1089/hum.1995.6.11-1391⟩. ⟨hal-03824124⟩
  • Isabelle Asselin, Martine Tremblay, Jean-Thomas Vilquin, Benoît Guérette, R. Roy, et al.. Quantification of normal dystrophin mRNA following myoblast transplantation in mdx mice. Muscle & Nerve, 1995, 18 (9), pp.980-986. ⟨10.1002/mus.880180909⟩. ⟨hal-03824455⟩
  • Ikuo Kinoshita, Jean-Thomas Vilquin, Jacques Tremblay. Pretreatment of myoblast cultures with basic fibroblast growth factor increases the efficacy of their transplantation in mdx mice. Muscle & Nerve, 1995, 18 (8), pp.834-841. ⟨10.1002/mus.880180806⟩. ⟨hal-03824143⟩
  • P.F. Kennel, J.T. Vilquin, S. Braun, P. Fonteneau, J.M. Warter, et al.. Myasthenia Gravis: Comparative Autoantibody Assays Using Human Muscle, TE671, and Glucocorticoid-Treated TE671 Cells as Sources of Antigen. Clinical immunology and immunopathology, 1995, 74 (3), pp.293-296. ⟨10.1006/clin.1995.1042⟩. ⟨hal-03824130⟩
  • V. Mitev, R. Le Panse, B. Coulomb, L. Miteva, Louis L. Houdebine. Epidermal growth factor stimulates mitogen-activated protein kinase by a PKC-dependent pathway in human keratinocytes. Biochemical and Biophysical Research Communications, 1995, 208 (1), pp.245-252. ⟨hal-02704693⟩
  • Isabelle Asselin, Jean Thomas Vilquin, Jacques Tremblay, Benoǐt Guérette, Raynald Roy. Lymphocyte infiltration following allo-and xenomyoblast transplantation in mdx mice. Muscle & Nerve, 1995, 18 (1), pp.39-51. ⟨10.1002/mus.880180107⟩. ⟨hal-03824468⟩
  • Ikuo Kinoshita, Jean-Thomas Vilquin, Benoǐt Guérette, Isabelle Asselin, Raynald Roy, et al.. Very efficient myoblast allotransplantation in mice under FK506 immunosuppression. Muscle & Nerve, 1994, 17 (12), pp.1407-1415. ⟨10.1002/mus.880171210⟩. ⟨hal-03824133⟩
AFM Telethon : innover pour guérir
Assistance Publique Hôpitaux de Paris
Agence nationale de la recherche
Région Ile-de-France
SU Emergence
Agence de la Biomédecine
Conacyt
Ahead Therapeutics

You cannot copy content of this page

Share This