Equipe LE PANSE

Myasthenia Gravis: étiologie, physiopathologie & approches thérapeutiques

La myasthénie fait partie des maladies auto-immunes qui touchent plus de 5% de la population. Il s’agit de maladies multifactorielles qui mettent en jeu un terrain génétique et hormonal prédisposant, des anomalies du système immunitaire, et qui sont déclenchées par des facteurs encore non-identifiés. La myasthénie est due à des auto-anticorps dirigés contre des composants de la jonction neuromusculaire, principalement le récepteur de l’acétylcholine (RACh, 85% des cas) mais parfois aussi le récepteur tyrosine-kinase spécifique du muscle (MuSK) ou la protéine LRP4 interagissant avec l’agrine. Ces auto-anticorps diminuent l’efficacité de la transmission neuromusculaire et entrainent une fatigabilité anormale des muscles.

Le thymus est très probablement le site d’initiation de la myasthénie avec anticorps anti-RACh. En effet des anomalies histologiques du thymus sont très fréquentes : 50-60% des patients présentent une hyperplasie folliculaire avec centres germinatifs et 10-15% une tumeur du thymus. La thymectomie est l’un des traitements proposés à ces patients.

Les travaux de recherche développés par l’équipe ont pour objectifs de comprendre les mécanismes étiologiques et physiopathologiques impliqués dans la myasthénie, et de proposer de nouvelles thérapies. Plus spécifiquement, nos objectifs sont de :

  • Elucider les mécanismes étiologiques impliqués dans l’auto-immunité en analysant l’impact des hormones sexuelles et des perturbateurs endocriniens dans les processus de tolérance centrale.
  • Comprendre les mécanismes cellulaires et moléculaires à l’origine de l’inflammation et du remodelage thymique observé chez les patients.
  • Étudier les défauts immuno-régulateurs dans la myasthénie en étudiant le phénotype fonctionnel des cellules périphériques et thymiques par la cytométrie de masse (CyTOF).
  • Développer de nouvelles approches thérapeutiques. Dans ce contexte, nous étudions le potentiel immuno-modulateur et thérapeutique des cellules souches mésenchymateuses, et le potentiel de molécules interférant avec les voies inflammatoires.
  • Rechercher des biomarqueurs dans le sérum des patients pour suivre l’évolution de la maladie et la réponse aux divers traitements.

Equipe Le Panse au complet
Rozen Le Panse

Contacts :

Rozen Le Panse

NomPositionEmailORCID



213 documents

  • Alexandra Bayer Wildberger, Judith Lorant, Jean-Thomas Vilquin. Les exosomes, des messagers intercellulaires naturels aux mécanismes polyvalents pour le traitement des myopathies?. Les Cahiers de Myologie, 2021, 37 (1), pp.44-45. ⟨hal-03440216⟩
  • Lucie Isoline Pisella, Sara Fernandes, Guilhem Sole, Tanya Stojkovic, Celine Tard, et al.. A multicenter cross-sectional French study of the impact of COVID-19 on neuromuscular diseases. Orphanet Journal of Rare Diseases, 2021, 16 (1), pp.450. ⟨10.1186/s13023-021-02090-y⟩. ⟨hal-03470914⟩
  • Cloé Payet. Study of Interferon type I in Myasthenia Gravis. Human health and pathology. Sorbonne Université, 2021. English. ⟨NNT : 2021SORUS517⟩. ⟨tel-03783511⟩
  • S Birnbaum, R Porcher, P Portero, B Clair, S Demeret, et al.. Home-based exercise in autoimmune myasthenia gravis: A randomized controlled trial. Neuromuscular Disorders, 2021, 31 (8), pp.726-735. ⟨10.1016/j.nmd.2021.05.002⟩. ⟨hal-03442076⟩
  • Sonia Berrih-Aknin, Kristl G Claeys, Nancy Law, Renato Mantegazza, Hiroyuki Murai, et al.. Patient-reportedimpact of myasthenia gravis in the real world: protocol for a digital observational study (MyRealWorld MG). BMJ Open, 2021, 11 (7), pp.e048198. ⟨10.1136/bmjopen-2020-048198⟩. ⟨hal-03296042⟩
  • Judith Merrheim, Sonia Berrih-Aknin, Rozen Le Panse, Nadine Dragin. AhR ligands effects on thymic epithelial cell differentiation and function. 12th international congress on autoimmunity, May 2021, virtual, France. ⟨hal-03844091⟩
  • Alexandra Bayer Wildberger, José Villegas, Julien Verdier, Mariette Giannini, Solène Maillard, et al.. Will Mesenchymal Stromal Cells become tools for immunomodulation in Myasthenia Gravis ?. 12th International Congress on Autoimmunity, May 2021, Virtual Congress, Greece. ⟨hal-03440251⟩
  • Jose Adolfo Villegas, Sonia Berrih-Aknin, Rozen Le Panse, Nadine Dragin. Blocking the IL-23/Th17 pathway ameliorates myasthenia gravis symptoms in autoimmune myasthenia gravis mouse model. 12th international congress on autoimmunity, May 2021, virtual, France. ⟨hal-03844107⟩
  • Cloé Payet. Study of interferon type I signature in autoimmune Myasthenia Gravis. 12th International Congress on Autoimmunity, 2021, Athènes (Virtual), Greece. ⟨hal-03861863⟩
  • Rozen Le Panse. Early onset and Juvenile Myasthenia Gravis. 16th International Congress on Neuromuscular Diseases (ICNMD 2021), 2021, Valencia (Virtual), Spain. ⟨hal-03861656⟩
AFM Telethon : innover pour guérir
Assistance Publique Hôpitaux de Paris
Agence nationale de la recherche
Région Ile-de-France
SU Emergence
Agence de la Biomédecine
Conacyt
Ahead Therapeutics

You cannot copy content of this page

Share This