Très fiers de Massiré Traoré, notre nouveau docteur.

Thèse Massiré Traoré

Doctorant au sein de l’équipe Thérapie génique pour la DMD et physiopathologie du muscle squelettique, Massiré Traoré a brillamment soutenu sa thèse le 7 septembre, sous la direction de Sestina Falcone.

 Résumé: Maintien de la masse musculaire et vieillissement :  rôle de Cavβ1

L’atrophie du muscle squelettique résulte d’une dégradation protéique importante qui entraîne à terme une perte de la masse et de la fonction musculaire. Cependant, le muscle est capable de mettre en place une réponse moléculaire qui tend à limiter la perte de la masse musculaire. Ces mécanismes sont aujourd’hui très peu décrits et les facteurs mis en jeu demeurent encore mal connus. Un des composants de cette réponse compensatoire a tout de même été identifié chez la souris. Il s’agit du facteur GDF5 (Growth Differentiation Factor 5), un membre de la famille des BMPs (Bone Morphogenetic Proteins) qui joue un rôle déterminant dans le maintien musculaire à la suite d’une dénervation. Néanmoins, la molécule qui initie et déclenche cette réponse reste à ce jour inconnue.

Nous avons émis l’hypothèse que cette molécule pourrait être une protéine musculaire sensible à l’activité électrique. Je me suis focalisé sur la protéine Cavβ1, qui est impliquée dans le couplage excitation-contraction et qui joue un rôle crucial dans l’activité « senseur de l’activité électrique » du DHPR, un canal calcique dépendant du voltage. Mes travaux ont révélé l’existence d’une nouvelle isoforme embryonnaire de Cavβ1 (Cavβ1-E) dans le muscle adulte dont l’expression augmente après la dénervation. La protéine Cavβ1-E limite l’atrophie musculaire en déclenchant l’activation génique du GDF5 dans le muscle dénervé. Puisque Cavβ1-E joue un rôle clé dans le maintien de la masse musculaire, je me suis intéressé à cette protéine dans un contexte de perte de la masse musculaire liée au vieillissement. J’ai observé une diminution de l’expression de Cavβ1-E dans le muscle âgé ainsi qu’une altération de l’axe Cavβ1-E/GDF5 en réponse à la dénervation. Ces données suggèrent que ces deux protéines sont essentielles dans le maintien de la masse musculaire au cours du vieillissement. Ces données suggèrent que des stratégies thérapeutiques visant à augmenter l’expression de Cavβ1-E ou de GDF5 dans le muscle âgé pourraient être envisagées pour lutter contre la perte de masse musculaire liée à l’âge.

« Très fiers de notre nouveau docteur! Massiré est un scientifique très brillant, enthousiaste et proactif. Il a grandement contribué aux découvertes que nous avons faites dans le cadre de nos travaux et il réalise une grande partie de notre projet préclinique en cours. En tant que encadrante, je suis honorée que son travail au sein de notre équipe lui ait permis de valider ses expériences par VAE avec un doctorat bien mérité »,  Sestina Falcone

You cannot copy content of this page
Share This