Personnel

Amélie Vergnol

Doctorante

Amélie Vergnol

Titres

Doctorante, école doctorale « Complexité du vivant »,  Sorbonne Université

Expertises

  • Biologie cellulaire et moléculaire
  • Physiopathologie du muscle squelettique

Présentation

Sujet de thèse : Les facteurs d’épissage impliqués dans le contrôle de l’expression de CaVβ1E dans le muscle squelettique adulte

Directeur et Co-directeur de thèse : France Piétri-Rouxel, Sestina Falcone

Encadrant : Massiré Traoré

A la fin de mon parcours comme étudiante du Magistère Européen de Génétique (Master 2 Génétique), j’ai souhaité poursuivre en doctorat. Ma formation scientifique m'a permis d'être largement impliquée dans le monde de la recherche à travers quatre stages dans quatre laboratoires différents, tous engagés dans des domaines de recherche très distincts. Je suis aujourd'hui particulièrement absorbé par le domaine du vieillissement musculaire, dans lequel je souhaite m'investir de plus en plus. Mon intérêt a d'abord été éveillé pendant mon M1, quand j’ai étudié certaines maladies neuromusculaires et les recherches en cours sur les stratégies thérapeutiques. Pour mon stage de M2, j'ai voulu travailler dans ce domaine de la myologie et j'ai rejoint l'équipe dirigée par France PIETRI-ROUXEL à l'Institut de Myologie. Même raccourci à cause de la crise COVID-19, j'ai obtenu, au cours de mon stage, des résultats préliminaires prometteurs qui ont encouragé encore plus mon désir de poursuivre ce projet dans le cadre d’une thèse intitulée : « Les facteurs d’épissage impliqués dans le contrôle de l’expression de CaVβ1E dans le muscle squelettique adulte ». J'ai le fort souhait de découvrir quelles seront les questions et les curiosités qui seront soulevées par la suite.

You cannot copy content of this page
Share This